Historique du certificat honorifique de citoyenneté acadienne de l’ÎPÉ

Récipiendaire du certificat honorifique de citoyenneté acadienne en 2021
Capture d’écran 2021-11-01 à 15.44.35.png

Robert McConnell

« Je suis très honoré de recevoir le Certificat et je tiens à le partager avec l’ensemble de l’équipe qui a travaillé sur le dossier ainsi que tous les membres de la communauté qui étaient derrière nous et qui ont appuyé cette cause. » a déclaré Robert McConnell lors de la remise du Certificat Honorifique de Citoyenneté Acadienne de l’Î.-P.-É. 
 
L’engagement de l’homme et de l’avocat Robert McConnell est inséparable de la cause défendue aux côtés des plaignantes lors du jugement Arsenault- Cameron c. Île-du-Prince-Édouard qui reste un moment clef des avancées de la communauté. En effet, le 13 janvier 2000, la Cour Suprême du Canada annonçait la victoire historique de la communauté et validait l’ouverture d’une école francophone à Summerside, un pas de géant.

Robert McConnell l’homme, le père s’est également engagé. Membre de la communauté de l’Île et bilingue, il a fait le choix de scolariser ses plus jeunes enfants en français quand les écoles de langue française ont ouvert leurs portes. 

 

Certificat honorifique de citoyenneté acadienne de l’Î.-P.-É 2021
La Voix Acadienne – 20e anniversaire à souligner: La Cour Suprême du Canada rend un jugement unanime. La plus belle journée du millénaire pour les parents de Summerside.
Radio Canada- Archives: Il y a 20 ans, la Cour Suprême autorisait une école française à Summerside

 

Prix spécial pour le centenaire de la Société en 2019:

centenaires 2019

Hilda Landry, Mildred Savidant, Alice Perry et Célina Arsenault

 

Pour marquer ses 100 ans, la Société a remis des certificats de reconnaissance à quatre centenaires de la communauté acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard.

 

Ils sont les piliers et l'héritage de la communauté. Il était important de leur rendre hommage en célébrant leur centenaire. Construire, accueillir, partager, transmettre.

Un immense merci pour leur accueil, leur sourire et ceux de leur famille et amis.

  

De gauche à droite, première ligne: Célina Arsenault et Alice Perry.

De gauche à droite, seconde ligne: Hilda Landry et Mildred Savidant.

Récipiendaire du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2018 :

Charles Duguay

Charles Duguay est né à Shippagan, Nouveau-Brunswick. Il a déménagé à l’Île-du-Prince-Édouard en février 1988 après avoir accepté un poste au Ministère des Anciens Combattants. Il s’est immédiatement intégré à la communauté francophone, notamment par l’intermédiaire du centre culturel Port-Lajoie. Il rencontre alors sa future épouse Giselle avec qui il est marié depuis 28 ans et a trois enfants : Sylvain, Samuel et Sophie qui ont tous été scolarisés à l’École François-Buote.

M. Duguay a siégé sur plusieurs comités : le conseil d’administration du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, le conseil d’administration de la SSTA, le comité organisateur des Jeux d’Acadie, le comité organisateur des Francofolies de Charlottetown ainsi que le comité consultatif de la communauté acadienne et francophone (CCCAF) où il a assuré la présidence pendant un an. Il est également un membre fondateur du Club Richelieu de Port-Lajoye.

Il s’est beaucoup engagé au sein de la communauté en tant que bénévole, notamment en appuyant les démarches de levées de fonds et en travaillant pour le tournoi de hockey « Early Bird ». Il a également participé à l’organisation de la Finale des Jeux de l’Acadie de 2015 à Charlottetown.

Après 30 ans d’exercice, M. Duguay prit sa retraite en mai 2018. Il continue cependant de s’engager activement pour la communauté, comme secrétaire du Club Richelieu de Port-LaJoye et au sein du Comité Organisateur du Congrès Mondial Acadien 2019. 

Récipiendaire du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2017 :

Ron Wybou

Ron Wybou, né le 6 juillet 1932 à Ottawa, arrive à l’Île-du-Prince-Édouard un peu par hasard en 1948. Son père, membre de l’armée de l’air, est basé pendant deux ans à Summerside. C’est des années plus tard que Ron Wybou revient à l’île, et s’engage dès son arrivée auprès du Centre Culturel Port Lajoie et de son conseil d’administration. Il y reste pendant 8 années, et fait partie notamment du Comité qui revendique l’établissement d’un centre scolaire communautaire à Charlottetown. Après l’ouverture du centre et de l’école François-Buote, il siège durant trois ans au Comité des Loisirs du Carrefour de l’Isle-Saint-Jean.


Au-delà de son engagement dans la gouvernance communautaire, il participe également à l’organisation d’activités qui permettent le développement d’une fierté identitaire à Charlottetown et Rustico :

  • Programmation d’ateliers en français pour les enfants dans les régions de Charlottetown et Rustico.

  • Enseignement de la photographie dans le Laboratoire Photographique du Carrefour de l’Isle-saint-Jean pendant trois ans.

  • Programme de tutorat à l’école François-Buote pendant trois ans également.

  • Exposition portant sur les cinq premières colonies du 18e siècle à l’Île-du-Prince-Édouard, qui sera installée par Parcs Canada au Lieu historique national de Port-la-Joye – Fort-Amherst.

  • Coordination de la participation de l’école François-Buote au programme en robotique « Robots East »

  • Membre fondateur du club Toast Masters de la langue française « Franco-énergie ».


Ron Wybou joue également un rôle important dans l’ouverture de la communauté. En effet, il convainc la SSTA et sa présidence de faciliter la modification des règlements de l’organisme afin de permettre aux francophiles de devenir membres de la Société Saint-Thomas-d’Aquin. C’est ainsi qu’il devient le premier francophile membre de la SSTA.


Ron Wybou incarne parfaitement l’idée de dualité linguistique au Canada, mais a prouvé pendant toute sa vie qu’il est possible de naître anglophone, et de vivre en français, parler en français et aimer le français.

Récipiendaire du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2016 :

Francine Desmeules

Née en Nouvelle-Écosse de parents originaires du Nouveau-Brunswick, Francine a grandi principalement au Québec, mais sa famille a habité en Ontario et à Terre-Neuve. Elle habite l’Île-du-Prince-Édouard de 1976 à 1986, puis la région d’Ottawa de 1987 à 2000. Elle revient à l’île en décembre 2000.

En 1977-78, Alcide Bernard, directeur général de la SSTA, lui apporte des documents à traduire alors qu’elle travaille à la bibliothèque Robinson de l’université de l’Île-du-Prince-Édouard. En 1978 un professeur de français, Charles-Aimé Blouin, l’introduit à l’organisme centre culturel Port-Lajoye de Charlottetown où elle participera à la chorale et sera par la suite trésorière puis vice-présidente.Elle rencontre Georges Arsenault de la SSTA à la bibliothèque de l’UPEI et elle deviendra son assistante-recherchiste en 1980-81 dans le cadre du Projet d’histoire et de traditions acadiennes. Elle appuie les recherches de Georges pour la rédaction de cahiers historiques pour le système scolaire francophone.


À l’été 1981, Francine a été chauffeur pour les Danseurs Évangéline pour leur participation au festival de Cap-Chat en Gaspérie au Québec (Paul. D. Gallant était l’autre chauffeur).Elle sera coordinatrice culturelle de la SSTA de 1981 à 1984 où elle travaillera entre autres avec Sylvie Toupin, Czeslaw Gladyszewski et Daniel Bourgeois sous la direction d’Alcide Bernard.Après quelques années au Ministère des Anciens Combattants, elle s’en va à Ottawa en décembre 1986 pour être plus près de sa famille qui s’agrandissait avec des neveux et nièces.

Elle continua de recevoir La Voix Acadienne durant son séjour de 14 ans dans la capitale nationale (1986 à 2000). Elle garda contact avec plusieurs amis qui sont allés la visiter et elle décida de revenir à l’île après de merveilleuses vacances ici en juillet 2000. En décembre de la même année, elle entre au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean en tant que responsable des finances. Elle s’implique tout de suite avec Rendez-vous Rustico (2001- 2004). Elle aide à la rédaction de leurs statuts et règlements et sera co-présidente durant au moins 2 ans.

À Charlottetown, elle participe avec l’équipe du Carrefour à la création du Festival acadien de Charlottetown, le Festival port-Lajoye (2002-2003-2004). Elle siège également au conseil de la Fédération culturelle de l’Île-du-Prince-Édouard en 2001 et 2002. Elle participe à la remise des prix Chalin le 14 octobre 2001. Par la suite, elle s’occupera de la comptabilité de l’organisme. Elle participe à des rencontres ou événements provinciaux tels que Culture en fête (FCIPE) en septembre 2001, la Rencontre économique à Summerside, la cérémonie du jour du Souvenir acadien. Elle participe à la Francofête à Moncton et devient membre fondatrice de Radarts (2002).

Francine siège au conseil de l’Association des femmes acadiennes et francophones de l’IPÉ (maintenant Actions Femmes) (2001- 2005) et elle participa au Sommet des Femmes lors du Congrès mondial acadien du 12 au 15 août 2004 à Halifax. Après le départ de Benoit Henry à la direction du Carrefour de l’Isle Saint-Jean, elle occupa le poste de directrice par intérim à diverses occasions. Avec Roger Richard, elle a été témoin de l’installation des affiches routières indiquant la direction du Carrefour, de l’école et de la bibliothèque. Francine siégea au Conseil d’administration de La Voix Acadienne et y sera présidente pendant 3 ans. (2006- 2009).


Elle siégea pendant deux ans au comité d’évaluation des demandes de financement pour le Volet des Langues officielles de Patrimoine canadien (2008 et 2009).

Pour finir, Francine Desmeules a été bénévole lors d’événements majeurs tels que Les Prix Éloizes (2-4 mai 2008) à Charlottetown (Delta) et a été trésorière de la SSTA de juin 2012 jusqu’en juin 2014.

Récipiendaire du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne 2015 :

Anne-Marie Rioux

Originaire de Baie-Comeau, au Québec, Mme Anne-Marie Rioux est venue s'établir à l'Île-du-Prince-Édouard afin d'occuper un poste d'enseignante au primaire à l'école française de Prince-Ouest en 2002. Elle est arrivée seule à Prince-Ouest et ne parlait pas l'anglais. Anne-Marie a fait beaucoup d'études et détient un baccalauréat en orthopédagogie et une maîtrise en éducation.
 

Anne-Marie Rioux a occupé plusieurs postes au sein de divers organismes communautaires de la région de Prince-Ouest, dont :

  • enseignante de profession, elle a occupé plusieurs postes au sein de l'école et de la Commission scolaire de langue française;

  • adjointe à la direction ainsi que directrice par intérim;

  • intervenante en francisation ainsi que responsable de l'adaptation scolaire ;

  • enseignante de cours en français pour le Collège Acadie Î.-P.-É., ainsi que mentor en littératie;

  • membre et présidente du comité de parents du Centre l'arc-en-ciel;

  • membre et présidente de la Fédération des Parents pendant deux ans.

Elle a toujours eu l'éducation des élèves et le développement de la communauté acadienne et francophone à cœur. Elle n'a jamais eu peur de s'afficher en français dans la communauté. Elle a participé à la bataille pour avoir un centre adéquat pour la communauté et elle fut membre du comité de construction de l'école qui a finalement ouvert le Centre acadien de Prince-Ouest en 2007.

De plus, elle est très présente auprès des familles du Centre et dans le développement de la communauté acadienne et francophone de Prince-Ouest grâce à sa participation aux activités scolaires et communautaires avec sa famille ainsi que sa participation aux levées de fonds. Elle organise le tutorat pour les jeunes l'été, fait la lecture à la messe en français, organise plusieurs sessions pour les parents de l'école, appuie la Fédération des Parents. Le dévouement de Mme Anne-Marie Rioux fait d'elle un atout important pour la communauté acadienne et francophone de l'Île-du-Prince-Édouard.

Récipiendaires du Certificat honorifique de citoyenneté acadienne de 1997 - 2018​

  • Monsieur Charles Duguay 2018

  • Monsieur Ron Wybou 2017

  • Madame Francine Desmeules 2016

  • Madame Anne-Marie Rioux le 9 juin 2015 au Centre acadien de Prince-Ouest

  • Monsieur Gilles Painchaud le 10 juin 2014 au Centre Expo-Festival

  • Madame Louise Comeau le 8 juin 2013 au Carrefour de l'Isle-Saint-Jean 

  • Madame Sylvie Toupin le 16 juin 2012 au Centre acadien Grand-Rustico

  • Monsieur Marcellin Garneau le 11 juin 2011 à l'école La Belle-Cloche

  • Madame Réjeanne Doucette le 19 juin 2010 au Centre Belle-Alliance

  • Monsieur Mitch Murphy le 19 septembre 2009 au Centre d'éducation Évangéline

  • Monsieur John Eldon Green le 19 septembre 2009 au Centre d'éducation Évangéline

  • Monsieur Théodore Thériault le 28 septembre 2008 au Carrefour de l'Isle-Saint-Jean

  • Monsieur Donald DesRoches le 13 octobre 2007 au Centre acadien de Prince-Ouest

  • Madame Judy MacDonald le 30 septembre 2006 au Eastern Kings Sportsplex à Souris

  • Madame Judy Chaisson le 1 octobre 2005 au Club des Lions Cymbria à Rustico

  • Madame Rita Schyle-Arsenault le 25 septembre 2004 au Centre communautaire d'Alberton

  • Monsieur Aubrey Cormier le 26 septembre 2003 au Centre scolaire-communautaire Évangéline

  • Madame Diane Ouellette le 28 septembre 2002 au Centre Belle-Alliance Summerside

  • Madame Béatrice Caillié le 5 mai 2001 au Carrefour de l'Isle-Saint-Jean Charlottetown

  • Madame Jeanne-Mance Arsenault le 6 mai 2000 au Club des Lions Cymbria Rustico

  • Mademoiselle Jacinthe Laforest le 15 mai 1999 à la Légion de Tignish

  • Madame Paula Arsenault le 30 mai 1998 au Village de l'Acadie Mont-Carmel

  • Monsieur Reginald Pendergast le 10 mai 1997 au Carrefour de l'Isle-Saint-Jean Charlottetown