top of page

Un cri du cœur pour l’adoption rapide de C-13.

Le français est une langue précieuse et emblématique de la diversité culturelle du Canada. Cependant, sa fragilité grandissante inquiète la francophonie canadienne. Le lundi 5 juin 2023 marque le début de l'étude du projet de loi C-13 par le Comité des langues officielles du Sénat. Dans ce contexte crucial, la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) et son réseau ont lancé une vidéo de plaidoyer pour l'adoption rapide du projet de loi. Cette mobilisation vise à sensibiliser le public et à exhorter les sénateurs à agir sans délai.


Les chiffres sont alarmants: Le recensement de 2021 a révélé une réalité inquiétante : la langue française régresse au Canada. Face à ce constat, il existe un consensus politique sans précédent sur la nécessité de protéger la langue française. Les gouvernements fédéral et du Québec sont unis dans cette volonté. De plus, pas moins de 300 députés de tous les partis ont voté en faveur du projet de loi C-13. Cet alignement exceptionnel des étoiles est une occasion à saisir pour préserver la vitalité du français au pays.


Après six années de travail acharné visant à moderniser la Loi sur les langues officielles, il est crucial que le Sénat termine rapidement son étude du projet de loi.

La francophonie canadienne a un besoin urgent d'une loi forte, moderne et respectée pour protéger le français sur l'ensemble du territoire.

Ce projet de loi représente une opportunité unique, fruit d'un long cheminement et d'une volonté commune des communautés francophones et des parlementaires. La mobilisation et l'élan actuels ne se reproduiront pas. Par conséquent, il est essentiel que les sénatrices et les sénateurs agissent rapidement pour faire avancer ce projet de loi.


La francophonie canadienne lance un cri du cœur pour que le Sénat adopte rapidement le projet de loi C-13. La régression de la langue française ne peut plus être ignorée. Il est temps d'agir de manière décisive pour garantir une Loi sur les langues officielles forte, moderne et respectée.


Les communautés francophones et acadiennes du Canada, soutenues par l'ensemble des partis politiques et les gouvernements fédéral et du Québec, appellent les sénateurs à prendre conscience de l'urgence de la situation. Après six années de travail, il serait inacceptable de devoir recommencer le processus. Le français, langue de la culture et de l'identité, mérite d'être protégé et valorisé à travers une législation adaptée.


La balle est maintenant dans le camp du Sénat. Le Canada tout entier espère que nos représentants au Sénat feront preuve de leadership et de détermination en adoptant rapidement ce projet de loi crucial pour l'avenir du français au pays.



Kommentare


bottom of page